GREMIP

Groupe de recherche sur les maladies infectieuses en production animale

LE

GROUPE

Le Groupe de recherche sur les maladies infectieuses en production animale (GREMIP) de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, anciennement appelé « Groupe de recherche sur les maladies infectieuses du porc », a vu le jour en 1982 suite à l’émergence de la pleuropneumonie porcine, événement initiateur de la formation du regroupement. Durant plusieurs années, les chercheurs du GREMIP se sont concentrés sur les maladies infectieuses du porc, devenant ainsi experts mondiaux en la matière. Après des années de recherches fructueuses, et suite à la constatation que les méthodes utilisées se prêtaient à d’autres espèces animales, nos chercheurs ont souhaité élargir la portée de leurs activités de recherche au niveau des maladies infectieuses en production animale. Depuis plus de 35 ans et grâce au soutien financier de l’Université de Montréal, du gouvernement du Québec et du Canada ainsi que l’appui de l’industrie animale, le GREMIP a bâti, à travers ses chercheurs, un programme solide et d’envergure, et a permis d’accroître la masse critique de microbiologistes dédiés aux activités de recherche afin de former à leur tour de jeunes chercheurs. Une si forte concentration de microbiologistes est sûrement unique au sein des facultés ou écoles de médecine vétérinaire dans le monde. Le GREMIP compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de membres dont les activités de recherche sont en lien avec la mission du GREMIP.

Les travaux de recherche des membres du GREMIP portent principalement sur l’immuno-pathogénèse des infections bactériennes, virales et parasitaires animales. Par un heureux mélange de recherche fondamentale et appliquée, nos travaux visent à améliorer le contrôle de ces infections par le développement d'outils diagnostiques, des méthodes prophylactiques en alternative aux antibiotiques, ainsi que par le développement des vaccins innovants. Nos chercheurs travaillent également sur la résistance antimicrobienne chez diverses espèces animales dont la volaille, le porc et les bovins. Finalement, le Service de diagnostic microbiologique de la Faculté de médecine vétérinaire s’est particulièrement bien développé grâce à l’apport du GREMIP.

Le rayonnement des travaux de recherche a permis d’établir une crédibilité auprès des grands organismes de recherche. Ainsi, le GREMIP a obtenu des subventions de réseautage qui lui a permis d’entretenir des collaborations étroites au niveau québécois, pancanadien et à l’international. En mai 2016, le GREMIP a reçu le Prix du recteur dans la catégorie « Collaboration de l'Université de Montréal ». Ce prix récompense une équipe qui, par la cohésion de ses membres et les efforts de chacun, fait preuve d’une performance exceptionnelle dans l’atteinte d’un objectif commun ou dans la réussite d’un projet.

Quelques membres du GREMIP devant l'entrée principale de la Faculté de médecine vétérinaire, Saint-Hyacinthe.
(Photo de Marco Langlois, DGTIC, Septembre 2019)

Le GREMIP est également à la tête d’un grand réseau panquébécois, le CRIPA (Centre de recherche en infectiologie porcine et avicole), grâce à une subvention de regroupements stratégiques du FRQNT. Le CRIPA regroupe une quarantaine de chercheurs de diverses disciplines, provenant d'une dizaine d'universités ou d'institutions de recherche au Québec. Il vise aussi une approche multidisciplinaire et intégrée (recherche fondamentale et recherche appliquée).

Finalement, les chercheurs qui composent le GREMIP dirigent actuellement les travaux de plus de 70 étudiants à la maîtrise ou au doctorat et stagiaires postdoctoraux. Nos chercheurs sont toujours enthousiastes de recruter et former des étudiants motivés qui sont avides de connaissances en maladies infectieuses en production animale et ainsi contribuer au développement durable de cet important secteur.

© 2019 Gremip

3200, rue Sicotte

Saint Hyacinthe (Qc) J2S 2M2

CANADA 

450-773-8521 #8313 

gremip@medvet.umontreal.ca

    • Facebook
    • YouTube